Categories
Ressources

Quelques méditations

Vingt-cinquième

Ce qu’il faut pour grandir.

La période de semence et de récolte sont des saisons passionnantes, tant du point de vue du jardinage que depuis la perspective spirituelle. Semer, c’est le début de l’aventure et la récolte est le produit d’un dur labeur. Célébrer les nouveaux départs et les réussites durement acquises est chose facile, mais y a-t-il une chose qui ne soit pas aussi amusante ?

Le processus d’émondage.

Qui voudrait reconnaître ce qui est mort et improductif dans sa vie ? Qui voudrait tailler ce qui est en train d’éclore, n’est-ce pas une situation inconfortable procurant la sensation d’être amoindri et faible ?

Pourtant, l’émondage est exactement ce dont nous avons besoin pour continuer à produire des fruits.

“Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit.”

Jean 15:2

Jésus fait mention de deux actions séparées dans ce processus de croissance, couper ce qui est mort et la taille des fruits.

Couper ce qui est mort est compréhensible. C’est un surplus de poids, c’est improductif, le soleil ne peut pas pénétrer et pour les branches qui pourraient prospérer, l’énergie leur est volée. Toutefois, sans tenir compte du contexte, tailler les fruits apparaît comme une régression.

Quoi qu’il en soit, l’objectif de la taille est de revitaliser et non de mutiler la plante.

Si la branche est faible ou malade, il y a des dommages, non seulement pour celle-ci, mais aussi pour l’arbre et son environnement. Sans taille, la croissance de l’arbre et l’environnement vital ne pourront jamais atteindre leur plein potentiel.

  • L’émondage libère de l’espace pour une meilleure croissance.
  • L’émondage stimule la production.
  • L’émondage garde la plante ou la personne en force.

Dieu est un bon jardinier. Il n’en serait pas un, s’il te laissait à toi-même, envahit par les mauvaises herbes, improductif et avec de multiples dysfonctionnements. Cependant, il prend soin de ceux qu’il aime. Il enlève ce qui est mort pour ton bénéfice. Il coupe tendrement les éléments ineffectifs de ta vie afin qu’elle produise plus de fruits.

Ainsi, tu peux faire confiance à Dieu pour ta vie, il se soucie de qui tu es et de ce que tu peux devenir. Alors quelles “branches mortes” traînes-tu ? Est-ce possible que Dieu soit en train de te tailler afin que tu puisses croître ? Prends un moment et parle à Dieu, reconnaît les aspects de ta vie qui ont besoin de changement.

Père céleste,
Tu sais tout de moi.
Tu connais les domaines de ma vie qui ont du potentiel, mais qui sont envahis, obstrués par des mauvaises habitudes et des fausses croyances.
S’il-te-plaît, apporte clarté, délivrance et guérison dans ma vie, en éliminant tout ce qui encombre ou détruit mon coeur et mon esprit.
Transforme-moi afin que je continue à profuire des fruits sains.
Au nom de Jésus ! Amen !

Vingt-quatrième

Voici donc une manière de prier…

La prière est tout simplement une conversation honnête et continuelle avec Dieu. 

Jésus nous dit que Dieu sait de quoi nous avons besoin (Matthieu 6:8), mais il veut que nous venions lui confie nos préoccupations. C’est un bon père qui prend soin de nous (Matthieu 7:11). Il veut parler à travers nos circonstances, réconforter nos cœurs et façonner notre vision du monde.

Il aime offrir de beaux cadeaux à ses enfants, des cadeaux qu’ils veulent, désirent et demandent. Mais, parfois, ce que nous souhaitons n’est pas bon pour nous.

Lorsque Jésus dit, dans Matthieu 7:7 “Demandez, et l’on vous donnera”, il ne dit pas que nous aurons tout ce que nous réclamons. 

Dieu ne peut pas, et ne veut pas, nous accorder ce qui pourrait contredire son caractère. Dieu ne nous offrira que ce qui est bon, et parfois, un refus de Dieu est en réalité la réponse dont nous avons besoin. Il veut toujours que nous lui fassions part de nos désirs, et si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. (1 Jean 5:14)

Alors, comment découvrir la volonté de Dieu ?

En passant du temps avec lui.

Plus nous apprenons à connaître Dieu, plus nous comprenons son caractère. Et, c’est seulement lorsque nous comprenons son caractère que nous lui faisons des requêtes alignées sur sa volonté. 

Les paroles de Jésus dans Matthieu 7 sont la promesse que si nous demandons Dieu, il se donne à nous. Quand nous le recherchons humblement, il nous trouve. Ainsi, quand nous nous présentons à lui tels que nous sommes, il nous accueille à bras ouverts. 

Lorsque nous nous approchons de Dieu, il s’approche de nous. Quand il s’approche, il transforme notre façon de penser, renouvelle notre esprit, restaure notre âme et nous mène sur des chemins conduisant vers notre bien et pour sa gloire.

Père céleste,
Je suis si reconnaissant(e) de pouvoir venir à toi en toute situation, en sachant que tu m’écoutes et me répondras.
Aujourd’hui, je viens à toi avec mes questions, mes preoccupations et mes projets d’avenir. S’il-te-plaît, aide-moi à écouter ta voix et à te faire confiance.
Au nom de Jésus !
Amen !

Youversion

Vingt-troisième

Un témoignage de fidélité et de dévouement

Ruth et Naomi, deux femmes liées par le chagrin et une histoire commune de perte, se tenaient ensemble dans les champs, brûlées par le soleil, de Moab. La famine et la mort avaient frappé leur famille, et Naomi avait choisi de retourner au pays de Juda, sa patrie.

Devant Ruth, une jeune veuve moabite, se trouvait deux chemins: soit de rester dans le confort familial de sa patrie, ou d’entamer un voyage incertain vers la terre inconnue de Juda. À Moab, le peuple ne servait pas le Dieu de Juda, le Dieu que servait Naomi, et celui que nous servons aujourd’hui.

La belle-mère de Ruth, Naomi, la supplia de rester se faire une nouvelle vie parmi les Moabites, où elle serait bienvenue et acceptée, mais n’adorerait pas Dieu. Au lieu de cela, Ruth embrassa sa belle-mère et lui dit : “Où tu iras, j’irai ; ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu; où tu mourras, je mourrai.”

Nous ferons tous face à des choix qui demanderont un engagement au-delà de l’ordinaire. La question est claire: quels principes guideront tes décisions ? L’expérience de Ruth nous encourage à affirmer résolument nos allégeances, non seulement en paroles, mais dans des actions délibérées qui façonnent nos vies et honorent Dieu.

A quoi ressemblerait-il pour toi d’embrasser une vie marquée par un ferme engagement de suivre la direction de Dieu ? Nous laisserons tous un héritage à ceux qui nous suivent. Le tien sera-t-il un testament de loyauté envers Dieu ?

Vingt-deuxième

Immuable.

Dans un monde en perpétuel changement, en mouvement incessant, en instabilité constante, tu peux compter sur la nature immuable de Dieu.

Inspiré par l’Esprit Saint, l’auteur de l’épître aux Hébreux le formule ainsi :

“Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement.”

Hébreux 13:8

La Trinité est un titre qui désigne les trois parties, ou “personnes” distinctes de Dieu : Père, Fils et Saint-Esprit. Le Fils, Jésus-Christ, est le reflet le plus pur du Père, qui ne change jamais.

Lorsque tu décortiques l’étonnant mystère de Dieu fait chair en la personne de Jésus-Christ, tu remarqueras qu’il a tenu des propos audacieux tels que :

  • “Moi et le Père, nous sommes un” Jean 10:30,
  • “Celui qui m’a vu a vu le Père” Jean 14:9,
  • et “Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fût.” Jean 17:5.

Jean décrit Jésus comme étant la Parole : “Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.” Jean 1.1.

Dieu dit ceci de lui-même: “Car je suis l’Éternel, je ne change pas” Malachie 3:6. Cette qualité immuable est appelée l’immutabilité de Dieu.

De génération en génération, Dieu est le rocher inébranlable sur lequel tu peux solidement planter ta foi.

Dieu ne peut pas mentir. Il ne peut pas être injuste. Il est toujours bon. Il est toujours fidèle. Il est pleinement parfait. Il se suffit à lui-même. Il est continuellement stable et constant, durable et éternel.

Si ton monde a été ébranlé, ou si tout ce qui t’entoure semble bouger, ou s’il est difficile de dire ce qui est solide et ce qui se dérobe, tu peux faire confiance à Jésus, compter sur lui et placer ton espérance en lui.

Il est non seulement ton Sauveur juste, mais il est aussi ton Dieu immuable.

Jésus, le monde peut changer, mais pas toi. Tu ne changes pas. Tu ne changes pas d’avis à l’improviste et tu ne nous abonnes pas. Tu me donnes un exemple cohérent à suivre parce que tu es digne de confiance et que tu mérites d’être suivi. Aide-moi donc à me tourner vers toi dans ma vie quotidienne. Aide-moi à suivre l’exemple que tu me donnes. Amen.

Youversion

Vingt-et-unième

Une vie honorable

Si tu es un bon athlète, cela se voit à chaque fois que tu participes à une compétition. Si tu es un excellent cuisinier, la vérité se révèle à travers ta cuisine. Si tu possèdes un brillant esprit, tu ne pourras alors t’empêcher de résoudre des problèmes. Si tu possèdes une voix magnifique, ce talent ne peut rester caché.

Nous pouvons nous présenter d’une certaine manière, mais ce que nous sommes finira par se révéler. C’est pourquoi Jacques encourage les chrétiens à prouver qui ils sont par leur façon de vivre. Prouver quelque chose signifie simplement montrer que c’est vrai.

Tu dis que tu as confiance en Dieu ? Prouve-le en plaçant ta confiance dès le début de ta journée.

Tu affirmes que tu aimes ton prochain ? Montre-le en t’efforçant de remarquer, de servir et d’honorer les personnes qui t’entourent.

Tu te déclares disciple de Jésus ? Prouve-le en vivant ta vie d’une manière qui reflète son cœur.

Cela ne veut pas dire que tu seras parfait, mais cela signifie que même lorsque tu te tromperas, tu essaieras d’arranger les choses. Non pas parce que tu dois travailler pour obtenir la faveur de Dieu ou gagner son amour, mais parce que tes actions révèlent ce qui se passe à l’intérieur de toi. Comme Jésus l’a dit dans Luc 6:45 : … Ce qu’on dit vient de ce qui remplit le cœur.

Alors, comment pouvons-nous vivre une vie honorable? En pratiquant de bonnes œuvres avec l’humilité qui vient de la sagesse. Pas la sagesse du monde, mais la sagesse de Dieu. Lorsque nous nous attachons à Dieu, qui a créé la sagesse, il nous transforme de l’intérieur.

Si tu prétends être sage et comprendre les voies de Dieu, prouve-le par ta façon de vivre. Et lorsque des questions se posent, adresse-toi à celui qui détient toutes les réponses. Même dans les jours les plus difficiles, sois convaincu que Dieu demeure à tes côtés.

Aujourd’hui, pose-toi la question suivante : “Mes pensées correspondent-elles à ce que les gens voient à l’extérieur?”

Puis demande à Dieu: “Montre-moi comment faire ce que tu m’as appelé à faire et être qui tu m’as appelé à être.”

Vingtième

La clé de la vraie sagesse

Construirais-tu une maison sans plans ? Assemblerais-tu un avion sans instructions ? Pratiquerais-tu une opération à cœur ouvert sans aucune formation ?

Ta réponse est probablement “non”.

Si nous voulons savoir comment quelque chose fonctionne, nous devons nous adresser à un expert. De la même manière, si nous voulons savoir comment fonctionne le monde, nous devons nous tourner vers Dieu.

“Le commencement de la sagesse, c’est la crainte de l’Éternel. La connaissance du Dieu saint, voilà en quoi consiste l’intelligence.”

Proverbes 9:10

Dieu a créé le monde et tout ce qu’il contient. Il sait comment la vie fonctionne mieux que quiconque.

Mais trop souvent, nous nous tournons vers nous-mêmes ou même vers les autres pour nous dire qui nous sommes, quoi penser et comment la vie fonctionne. La bonne nouvelle, c’est que :

La sagesse ne commence pas avec nous, la création. Elle commence avec Dieu, le Créateur.

Es-tu intéressé par la vraie sagesse ? Une véritable perspicacité ? Une compréhension véritable ? Si oui, tourne-toi vers Dieu, étudie ses voies et médite sur son caractère. Examine-le de près et trouve en lui ce que tu cherches.

La vraie sagesse se fonde exclusivement sur Dieu. Tout le reste est alors construit sur ce roc.

Mais pour cela, nous devons d’abord nous poser honnêtement quelques questions difficiles :

Est-ce que je veux apprendre de Dieu ou est-ce que je préfère faire ce que je veux ? Est-ce que je désire la sagesse de Dieu ou est-ce que je préfère être mon propre dieu ?

Satan à chuté du ciel parce qu’il voulait plus de pouvoir que Dieu. Adam et Ève ont lutté dans le jardin parce qu’ils n’étaient pas sûrs de pouvoir faire confiance à Dieu. Depuis lors, chaque être humain est confronté à ce choix : chercher Dieu ou chercher à vivre sans lui. Personne ne peut prendre cette décision à ta place, mais…

Si tu désires être vraiment sage, alors tu dois choisir Dieu.

Alors, dès maintenant, sois réaliste avec toi-même : es-tu prêt à abandonner ta façon de penser et à te tourner véritablement vers Dieu, ou préfères-tu faire ce que tu veux ? Si tu sens s’ériger en toi un mur d’orgueil, demande à Dieu de t’aider à le faire tomber, brique par brique, car lui seul peut rétablir tes fondations.

Dix-neuvième

La sagesse de Dieu

Si tu as déjà voyagé dans un lieu totalement inconnu, tu connais alors l’importance d’avoir une carte. En effet, les cartes nous permettent de localiser le lieu où nous nous situons et de nous orienter vers la destination. De la même manière, la parole de Dieu nous aide à éclairer notre situation présente, nous orienter et à naviguer au travers des différentes saisons de notre vie. La parole de Dieu révèle la sagesse divine, celle qui nous conduit dans le chemin de Dieu.

Le livre des Proverbes est un livre de sagesse rempli d’un savoir divin qui aide tout un chacun à vivre sa vie selon les plans de Dieu.

Ce livre débute par l’affirmation que le début de toute chose est en Dieu.Parce que Dieu est le créateur de toute chose, lui seul connaît la vocation ultime de notre existence et lui seul sait quelle direction prendre afin de l’accomplir. Selon le livre des Proverbes, notre rôle est de le rechercher et de lui faire confiance. Se confier à Dieu signifie croire qu’il sait ce qui est le mieux pour nous, et implique donc de le démontrer en bâtissant une vraie relation avec lui.

Plus nous faisons confiance à Dieu et lui remettons notre vie, plus nous vivrons en accord avec sa volonté. Proverbes 3:6 déclare que lorsque nous nous soumettons à la sagesse de Dieu en toutes circonstances, il nous dirige et nous guide. Heureusement, Dieu nous a donné les Écritures afin de nous révéler sa volonté et apprendre à la discerner.

Voilà pourquoi il est si important de lire quotidiennement la parole de Dieu et de la laisser s’imprégner et s’enraciner dans nos cœurs, afin que, dans tous les domaines de notre vie, nous puissions lui faire confiance pour qu’il dirige nos pas. Alors, nous serons édifiés par une foi inébranlable en toutes circonstances.

Prends un moment aujourd’hui pour prier quant à la direction que prend ta vie. S’il y a des situations où tu éprouves le doute, demande à Dieu de te donner la sagesse de discerner sa volonté. Permets-lui de diriger tes pas.

Alors que tu lui parles, prends l’habitude de lire sa parole chaque jour afin de grandir dans la connaissance de Dieu et dans sa sagesse tout au long de ta vie.

Dix-huitième

Lorsque le doute rencontre la foi

Dans Marc 9, nous lisons l’histoire d’un père qui aimait son fils. Il l’aimait tellement que lorsque son fils fut possédé par un esprit, le père l’a amené à Jésus, croyant que Jésus pouvait le guérir et chasser l’esprit.

“Mais si tu peux quelque chose,” dit le père du garçon, “prends pitié de nous et viens à notre aide!”

Marc 9:22

Le père du garçon avait la foi que Jésus pouvait chasser l’esprit. Mais il n’en était pas certain. Il l’a amené à Jésus, mais il continuait de douter. Après tout, personne d’autre n’a été capable de guérir son fils.

T’es-t’-il déjà arrivé d’être tiraillé entre cette foi et le doute ? Le père du garçon endurait cette bataille à laquelle beaucoup d’entre nous faisons face, la bataille de garder la foi lors de périodes de troubles.

Pourtant, Jésus ne rejette pas la honte sur le père. Au contraire, il lui répond avec foi :

“Si tu peux quelque chose, dis-tu. Mais tout est possible pour celui qui croit!”

Marc 9:23

Jésus invite ce père à faire un choix décisif : faire confiance soit à l’autorité de Jésus, soit au doute.

Dans cette histoire, Jésus a pu chasser l’esprit au moyen de la prière, là où ses disciples ont échoué (Marc 9:26-28). Cependant, nous devons aussi comprendre que la réponse de Jésus n’est pas de promettre que notre foi est la garantie de réalisation de chaque désir de nos cœurs. La foi n’est pas l’assurance d’un vœu accompli. À l’inverse, la foi nous encourage à reconnaître le pouvoir suprême de Dieu et sa capacité à accomplir sa volonté, son chemin (Marc 1:40-42). La véritable foi n’agit que sous l’autorité de la souveraineté de Dieu.

La foi, dans sa forme la plus pure, nous montre que les projets de Dieu sont bien au-delà de notre compréhension.

Dix-septième

Changer nos perspectives

T’est-il déjà arrivé de devoir accomplir une tâche ennuyeuse, banale, inconfortable ou difficile ?

Lorsque nous nous trouvons dans de telles situations, notre première réaction est souvent de nous plaindre ou de cesser de faire des efforts.

Parfois, les tâches banales et les responsabilités du quotidien ne semblent pas constituer un investissement utile de notre temps et de notre énergie.

Cependant, nous devons savoir que tout ce que nous faisons compte aux yeux de Dieu.

Tout ce que vous faites, faites-le de bon coeur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes, sachant que vous recevrez du Seigneur l’héritage pour récompense. Servez Christ, le Seigneur.

Colossiens 3:23-24

Quoi que tu fasses. Que tu aies la carrière de tes rêves ou que tu travailles pour quelqu’un de difficile, que tu t’occupes de ta maison ou que tu aies la responsabilité d’une entreprise, tout ce que tu fais est une occasion de louer Jésus et de l’honorer. C’est juste une question de perspective.

Si nous regardons la vie en ne veillant qu’à nos intérêts personnels, nous serons rapidement fatigués de nos circonstances et déçus par nos aspirations. Mais si nous considérons la vie à travers le prisme de la louange, rien dans cette vie ne nous donnera plus de joie que de servir Jésus.

Si tout tourne autour du Christ, alors tout vaut la peine d’être bien fait. Si nous sommes chrétiens, alors notre vie lui appartient. Comme le dit Paul, Jésus est désormais notre “maître”.

Il devient le contre de notre monde : lui, ses desseins et sa gloire. Lorsque dans tout ce que nous accomplissons, nous nous souvenons que c’est pour Christ que nous le faisons, il ne manquera jamais de nous bénir par sa présence, son amour et sa grâce. Et un jour, il nous donnera aussi une récompense éternelle pour notre service fidèle.

Alors, lorsque tu es face à ta tâche quotidienne, réfléchis à ce que cela signifie de tout faire pour le Seigneur. Et ensuite, demande-toi: “Comment puis-je honorer Dieu et inspirer d’autres à faire de même aujourd’hui?”

Seizième

Voici à quoi ressemble vraiment la miséricorde…

Que ferais-tu si tu venais à rencontrer une personne qui t’a offensé, contrarié ou causé du tort ?

Les Pharisiens du temps de Jésus ont enseigné qu’il était excessif de pardonner à quelqu’un plus de trois fois. Jésus, dans son enseignement, a mis la barre beaucoup plus haut. Il a insisté sur le fait que nous devons généreusement pardonner et continuellement.

La manifestation externe du pardon peut sembler différente d’un individu à l’autre. Cependant, le véritable devrait toujours consister à offrir de la miséricorde et de la compassion à ceux qui nous ont blessés.

Pardonner est parfois très difficile. Montrer de la compassion à quelqu’un qui nous a blessés va à l’encontre de notre instinct naturel.

Occasionnellement, cela peut même paraître insurmontable, injuste et impossible. Néanmoins, la miséricorde consiste précisément à pardonner et à faire preuve de compassion envers une personne qui ne le mérite pas. C’est exactement ce que Jésus fait pour nous.

Dieu a tellement aimé le monde que, malgré nos fautes constantes et notre rejet continu de sa présence, il a envoyé son Fils unique, Jésus, pour mourir à notre place. Bien que nous ne le méritions pas, il nous a offert son amour et son pardon. Ainsi, quiconque croit en Jésus peut recevoir sa miséricorde illimitée et sa grâce, même s’il ne les mérite pas. C’est parce que Dieu nous offre gratuitement sa miséricorde qu’il nous demande de faire de même.

Le monde nous incite à nous accrocher à nos blessures et à les laisser nous façonner. Mais, Jésus veut te libérer des blessures de ton passé en changeant les dispositions de ton cœur envers les autres. Ce n’est pas facile, c’est au contraire un acte de renonciation continuel et douloureux. En revanche, Jésus n’attend pas de nous que nous passions seuls par ce processus de pardon. Il nous propose son aide si nous plaçons notre confiance en lui et si nous mettons en pratique ses enseignements.

Jésus ne nous demande rien qu’il n’ait déjà fait pour nous. Ainsi, quand nous faisons preuve de miséricorde envers quelqu’un qui nous a blessés, nous illustrons l’impact du pardon de Dieu sur nous.

Alors, y a-t-il quelqu’un à qui tu peux faire miséricorde et pardonner ? Passe du temps avec Dieu, demande-lui de sonder ton cœur et remets-lui tes blessures.

Mon Dieu, même si nous gachons tout, si nous blessons les autres et si nous t’offensons, tu nous aimes malgré tout. Tu es toujours miséricordieux envers nous. Merci.
Pardonne-moi pour toute les fois où j’ai choisi la colère et l’amertume plutôt que le pardon et la compassion. S’il te plaît, révèle-moi vers qui je dois faire preuve de compassion aujourd’hui, puis aide-moi à suivre tes instructions. Montre moi comment aimer les autres comme tu nous aimes. Au nom de Jésus. Amen !

Quinzième

Le choisir lui.

Il est difficile de prendre des décisions. Lorsque nous essayons de prendre la décision parfaite, nous nous retrouvons souvent bloqués par l’indécision. Et bien que nous devions toujours discerner dans la prière nos prochaines étapes en accord avec la Parole de Dieu et de ses voies, nous compliquons parfois les choses à l’excès.

Dans sa première lettre aux Corinthiens, l’apôtre Paul aborde la question de la nourriture, de ce qu’ils devraient ou ne devraient pas manger. Paul allège le fardeau des chrétiens en disant :

“Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu.”

1 Corinthiens 10:31

Bien que ce passage concerne à l’origine la nourriture, le principe peut s’appliquer à n’importe quel domaine de la vie. Quel que soit le choix que tu fais, fais-le pour glorifier Dieu. De cette façon, tu garderas la conscience tranquille.

Qu’il s’agisse de préparer un repas, de conclure un contrat, de faire du sport, de gérer une équipe, d’élever des enfants. Qu’il s’agisse d’établir des comptes ou de s’occuper des plus démunis. Peu importe ce que tu fais, ton désir profond doit résider dans le fait d’aimer Dieu et ton prochain, et chacune de tes décisions doit montrer cet amour en exemple.

Aujourd’hui, pose-toi cette question: ce choix honore-t-il Dieu? Ce choix est-il vraiment intègre? Les autres peuvent-ils voir la lumière de Dieu transparaître dans ma vie? Mes décisions rapprocheront-elles les gens de Dieu ou les en éloigneront-elles ?

Quelle que soit la situation dans laquelle tu te trouves, Dieu nous a donné sa Parole, son Esprit et son peuple pour nous aider à savoir que faire. Lorsque nous prenons des décisions, cherchons, au mieux de nos possibilités, à honorer Dieu et à lui faire confiance avec nos choix.

Seigneur, quoique je fasse, aide-moi à le faire pour ta gloire. Lorsque je parle à d’autres personnes, que ce soit pour ta gloire. Quand je travaille, que ce soit pour ta gloire. Quand je passe du temps avec ma famille ou mes amis, que ce soit pour ta gloire. Que tout ce que je dis et fais soit pour toi. Au nom de Jésus ! Amen !

Youversion

Quatorzième

Partager l’amour de Dieu notre père

Le prophète Malachie a écrit afin d’avertir le peuple de Dieu de ce qui se passerait dans le futur. Il leur a parlé d’un moment où Dieu enverrait un messager comme Élie, qui ramènerait le cœur des gens vers Dieu.

Le messager auquel Malachie faisait référence était Jean-Baptiste. Et le rôle de Jean était de ramener le peuple vers Dieu en préparation à la venue de Jésus (Matthieu 3:1-12). Jean a prêché un message de repentance et a baptisé les gens dans le Jourdain en signe de retour à Dieu.

Ceux qui ont eu confiance en Dieu et ont cru en Jésus comme le Messie qui devait venir, ont connu la restauration et le salut. Et cela faisait partie du message de Malachie: ceux qui font confiance à Dieu seront sauvés du jugement à venir.

L’un des signes de cette restauration est le regroupement des familles. La cellule familiale est au cœur de la mission de Dieu, car les relations au sein de la famille représentent les relations de Dieu avec son Église.

Dieu désire que le cœur des pères soit restitué à leurs enfants, et celui des enfants à leurs pères.

Même si nous savons qu’aucune famille n’est parfaite, dans les faits, de nombreuses familles sont brisées. Nous attendons tous avec impatience le jour où Dieu rétablira complètement l’harmonie et l’amour dans notre monde brisé. En attendant, nous nous efforçons de faire de notre mieux pour vivre en harmonie et dans l’amour les uns avec les autres.

Si tu es père, réfléchis à la manière dont tu peux exprimer l’amour de Dieu à travers les relations que tu entretiens avec tes enfants. Et en tant qu’enfants, puissions-nous utiliser le temps qui nous reste pour aimer également nos parents. Pour nous tous, puissions-nous réfléchir à la manière dont nous pouvons aimer ceux qui nous entourent d’une manière qui honore Dieu et communique son amour.

Seigneur, je sais que les relations humaines sont imparfaites. Je t’en prie, guéris et restaure celles qui sont brisées. Je te remercie d’être le parfait exemple de ce qu’est un père aimant. Utilise-moi afin d’amener ton amour et ton harmonie à ceux qui sont autour de moi. Je désir vivre d’une manière permettant à ma famille de voir ton amour jaillir de moi. Au nom de Jésus ! Amen

Youversion

Treizième

Ta bataille a déjà été gagnée

T’es-tu déjà senti accablé par les circonstances ou t’es-tu déjà demandé pourquoi tu continuais à mener le même combat? Jésus nous a enseigné que la vie d’un disciple du Christ sera difficile.

Notre monde est rempli de personnes corrompues qui agissent de manière injuste. Nous aurons des épreuves à affronter. Lorsque Adam et Ève ont choisi de décider eux-mêmes ce qui était “bon”, sans tenir compte de Dieu, leur décision a permis au mal d’entrer dans le monde. Cela signifie qu’il existe un combat spirituel invisible qui affecte notre vie quotidienne.

Lorsque nous donnons notre vie à Jésus, nous rejoignons son équipe, mais cela signifie aussi que nous devenons la cible du diable, notre ennemi. Toutes les épreuves que nous subissons ne proviennent pas nécessairement d’une attaque directe de Satan – parfois, elles résultent simplement de notre vie dans un monde déchu et brisé.

Cependant, chaque situation comporte un élément spirituel, car le diable tente toujours d’éloigner le monde de Dieu, et il cherche des personnes à détruire.

Lorsque des difficultés surviennent, le diable essaie de te faire croire à des mensonges au sujet de Dieu, de ta situation, de toi-même ou d’autres personnes. Il tente de te faire douter de ton identité et de l’autorité que Dieu t’a donnée. Mais Dieu, qui a remporté la victoire sur Satan, combat toujours pour toi. Rien ne peut surpasser Dieu. Donc lorsque nous nous appuyons sur lui, rien ne peut nous vaincre.

Dans toutes les situations, nous sommes plus que vainqueurs parce que Dieu nous aime profondément. C’est pourquoi nous ne devons pas avoir peur du combat spirituel – Dieu l’a déjà remporté.

Nous devons nous rappeler cette vérité afin de pouvoir résister aux attaques de Satan lorsqu’elles se présentent. Mais les attaques cesseront, parce que Dieu a déjà vaincu le mal. Alors aujourd’hui, remplis ton esprit de vérité.

Accroche-toi à ta foi et préserve ton cœur. Marche en paix avec tout le monde et mémorise les Écritures pour pouvoir les utiliser comme une arme contre toutes les attaques spirituelles qui se présentent à toi. Et sache que peu importe ce à quoi tu es confronté, Dieu combat déjà pour toi. Il contrôle la situation et ne t’abandonnera jamais. Il ne te laissera jamais tomber tant que tu t’accrocheras à lui.

Lorsque tu appartiens à Dieu, tu as le pouvoir de soumettre, d’écraser et de renverser tout ce qui vient du diable. La puissance de Dieu fait de toi plus qu’un conquérant.

Seigneur, donne-moi la force de résister aux attaques du diable. Rappelle-moi que mes ennemis ne sont pas les personnes en face de moi. Quand de fâcheux évènements se produisent, réconforte-moi et inonde mon esprit de vérité. Ne me laisse pas oublier que je t’appartiens et que tu combats pour moi. C’est toi qui as le contrôle, et avec toi, je suis en sécurité. Au nom de Jésus ! Amen !

Youversion

Douzième

Prépare-toi.

Un médecin commencerait-il une opération sans instruments chirurgicaux ? Un pompier entrerait-il dans un bâtiment en feu sans une combinaison protectrice ? Un soldat partirait-il au combat sans armure?

Sauf cas extrêmes, il est évident que non.

En effet, non seulement ces personnes passent des années à se préparer à de tels moments, mais elles apprennent aussi à se protéger. Sans cette préparation, elles ne pourraient pas accomplir leur mission.

S’adressant aux Éphésiens depuis une prison romaine, l’apôtre Paul écrivit :

“Revêtez-vous de l’armure de Dieu afin de pouvoir tenir ferme contre toutes les ruses du diable.”

Éphésiens 6:11

Chaque jour, nous sommes confrontés à des batailles que nous ne percevons qu’en partie. Or, sans préparation, nous ne pouvons pas pleinement assurer notre mission d’aimer Dieu ainsi que notre prochain.

L’armure de Dieu est à portée de main, pour autant que nous prenions la résolution de nous en revêtir pour combattre.

Mais en quoi consiste-t-elle?

  • La ceinture de la vérité : si nous ne savons pas ce qui est vrai, comment pouvons-nous déceler un mensonge? Il nous faut rechercher la définition de la vérité selon Dieu, qui se trouve dans les Écritures. Sa vérité est immuable et se révèle à nous continuellement. Alors, recherches-en les principes et applique-les dans ta vie.
  • La cuirasse de la justice: la seule manière d’être juste est de revêtir la droiture de Jésus-Christ lui-même. Chaque jour, souvenons-nous que seul Jésus nous rend dignes de l’amour infini de Dieu.
  • Les chaussures de la paix : en partant, Jésus nous a laissé un don. Ce don, c’est la paix de l’esprit et du cœur. Cette paix ne nous est pas donnée par le monde extérieur, mais par l’Esprit Saint qui réside en nous. C’est une paix qui transcende les situations de notre vie quotidienne et nous permet de faire des choix éclairés.
  • Le bouclier de la foi : faire confiance aux voies et au caractère de Dieu nous aide à parer les flèches enflammées de l’ennemi. Lorsque nous sommes assaillis par l’anxiété, la déception, la peur ou la dépression, la foi nous aide à tenir bon et à aller de l’avant. En nous raccrochant à la foi, nous affirmons l’espoir que nous plaçons en celui qui se bat à nos côtés et pour nous.
  • Le casque du salut : le salut vient uniquement par le Christ, et rien ne peut nous séparer de lui. Par conséquent, faire confiance à Jésus pour notre salut protège nos âmes et garantit notre vie éternelle. Nous pouvons alors placer notre espoir dans l’œuvre achevée de la croix.
  • L’épée de l’Esprit : les Écritures décrivent sans ambiguïté cette “épée” comme étant la parole de Dieu. Nous pouvons l’utiliser défensivement comme offensivement. Pour manier cette épée, nous devons mémoriser les Écritures et en appliquer les enseignements. Car si nous connaissons la parole de Dieu, alors nous sommes en mesure de contrer les demi-vérités du diable avec assurance.

Il est primordial de nous rappeler que même s’il est certain que nous avons un ennemi, ce n’est pas notre prochain :

“Car nous n’avons pas à lutter contre des êtres de chair et de sang, mais contre les Puissances, contre les Autorités, contre les Pouvoirs de ce monde des ténèbres, et contre les esprits du mal dans le monde céleste.”

Éphésiens 6:12

Nous avons besoin d’armes spirituelles pour mener une bataille spirituelle. En prenant la ferme décision de nous revêtir de l’armure de Dieu, nous sommes en mesure de faire face aux attaques qui se présenteront inévitablement à nous.

Seigneur, tu nous donnes les moyens de nous rapprocher de toi et tu nous aides à résister aux plans de l’ennemi conçus pour nous détruire. Merci pour ta protection. Merci de prendre soin de nous à chaque instant. Aujourd’hui, aide-moi à prendre la ferme décision de me revêtir l’intégralité de cette armure que tu mets gracieusement à ma disposition. Donnes moi la force de demeurer ferme en toi.
Au nom de Jésus ! Amen !

Youversion

Onzième

Viens, vois, va, annonce.

Ce qu’on entend affecte ce qu’on sait. Ce qu’on sait influence ce qu’on croit. Ce qu’on croit impacte ce qu’on fait. C’est pourquoi il est si important de prêter l’oreille à la vérité de Dieu.

“Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ.”

Romains 10:17

À travers les évangiles (Matthieu, Marc, Luc et Jean), on voit Jésus inviter ses disciples: “venez et voyez”, “allez et annoncez”, “écoutez et comprenez”.

Dans sa lettre aux Romains, Paul explique pourquoi il est important “d’aller et annoncer” :

“Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas cru? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler? Et comment en entendront-ils parler, s’il n’y a personne qui prêche? Et comment y aura-t-il des prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés? Selon qu’il est écrit: qu’ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent la paix, de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles!”

Romains 10:13-15

Quelle est donc cette “bonne nouvelle”?

Pour la comprendre réellement, voyons d’abord la mauvaise: nous avons tous failli dans la vie. Notre péché nous sépare d’un Dieu bon et saint, et il n’y a rien que nous puissions faire pour combler ce fossé. Voyons maintenant la bonne nouvelle: Dieu nous aime tellement qu’il a déjà tracé un chemin pour nous. Il s’est revêtu de chair, a payé le prix ultime en mourant comme un criminel (bien qu’il soit innocent), et a vaincu la mort en ressuscitant. De la même manière, il nous a accordé le droit de devenir les siens!

C’est la raison pour laquelle il est stipulé que “quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé”.

Alors, dès maintenant, prends un moment pour remercier Dieu pour le don de sa parole et la capacité de recevoir sa bonne nouvelle. Ensuite, demande-lui de fortifier ta foi en te montrant comment partager ton espérance avec d’autres.

Seigneur Jésus,
Merci de partager ta vie avec moi. Fortifie ma foi. Rappelle moi qui tu es et ce que tu as accompli. Même lorsque les mensonges et les doutes m’entourent, garde mon cœur et mon esprit sur toi. Et pendant que tu fais cela, donne moi s’il te plaît, le courage de parler aux autres de ton amour qui change le monde. Amen

youversion

Dixième

Digne

Notre créateur est tout-puissant. Cependant, il est facile d’oublier sa magnificence. Nous vivons dans un monde rempli de ses miracles, et il est commun de devenir désensibilisé devant la grandeur de sa création.

Dieu créa quelque chose à partir de rien: il donna la vie, le sens et le but à l’existence. Il est l’auteur de tout et est digne de notre adoration.

Les baleines voyagent les mers, les ours fouillent les sommets des montagnes, les lucioles illuminent la campagne. Les peuples explorent le monde, construisent des grattes-ciel, préparent des repas, développent des nouvelles langues et nouent des relations complexes avec Dieu et entre eux.

“Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et la puissance; car tu as créé toutes choses, et c’est par ta volonté qu’elles existent et qu’elles ont été créées.”

Apocalypse 4:11

“Toutes choses,” comme le dit le verset, inclut tout ce que nous voyons et même ce que nous ne voyons pas – aussi bien les choses visibles qu’invisibles. “Toutes choses” comprend également toi.

Tu as été intentionnellement et uniquement conçu par Dieu. Tu as été mis sur cette planète pour un but précis, à un moment précis de l’histoire. Tu as reçu le pouvoir de briller et de partager son amour, d’une manière distincte et spéciale qui t’est propre.

Prends un moment pour le reconnaître: Dieu t’a créé et il t’aime. Il est digne de ton adoration.

Seigneur, tu es digne d’être loué ! Tu m’as créé pour te louer. Apprends-moi à te rendre gloire dans tout ce que je fais. Je veux que ma vie soit une raison pour les autres de t’adorer. Je t’en prie Seigneur, enseigne-moi comment te glorifier à travers la vie que je mène. Au nom de Jésus ! Amen !

Youversion

Neuvième

Prier honnêtement

Es-tu vraiment honnête avec Dieu lorsque tu pries? Bien des gens ont du mal à l’être complètement. Au lieu de cela, ils choisissent les sujets pour lesquels ils prient. Ils cachent certains péchés et en confessent d’autres qui ne sont pas aussi embarrassants.

Mais Dieu dans sa parole dit que nous n’avons pas besoin de faire le ménage dans nos vies avant de nous approcher de lui : il est notre créateur, il connaît tout de nous. Nous ne pouvons donc rien lui cacher, il connaît déjà nos pensées et nos désirs les plus profonds.

L’auteur du Psaume 139 prie que Dieu sonde son cœur et son esprit et mette en lumière tout ce qui est caché sous la surface. Chacun de nous est appelé à faire cette même prière.

Il nous est impossible de guérir de ce que nous cherchons à cacher. Pour vivre entièrement la grâce et le pardon de Dieu, nous devons tout lui apporter. Quand il nous sonde et fait revenir des péchés enfouis dans notre esprit, en fait, il nous invite à les lui confesser humblement.

Cette prière du Psaume 139 est une prière ouverte et honnête afin que nous continuions à laisser Dieu purifier et sanctifier nos cœurs. Il peut supporter ce qui pèse le plus lourd pour nous, et n’est pas étonné de ce qui se passe dans nos pensées.

L’honnêteté envers Dieu est l’unique chemin pour devenir ce qu’il veut que nous soyons. Nous ne pouvons pas grandir spirituellement en enfouissant des secrets ou en éloignant nos pensées de notre créateur.

Prends donc un moment aujourd’hui pour faire du Psaume 139 ta prière. Demande à Dieu de sonder ton cœur et de voir ce qui serait caché ou ce dont tu ne serais pas conscient. Quand il ramène quelque chose à la surface, remets-lui ce sujet et demande-lui pardon. Demande la puissance de son Esprit pour te diriger et de te conduire dans ce moment.

Dieu est fidèle et miséricordieux, il continue à t’aimer malgré tes défauts. Il continuera à marcher à tes côtés et à te conduire vers la vie éternelle auprès de lui.

Mon Dieu, tu me connais mieux que quiconque. S’il te plaît, sonde mon coeur afin qu’il soit de plus en plus comme le tien. Connais mes pensées et réaligne-les sur tes pensées et ta volonté. Au nom de Jésus ! Amen !

Youversion

Huitième

Dieu ne rejette aucune personne qui le recherche.

Accorde-toi la permission d’être simplement avec Dieu et de profiter de sa présence.

Mon Dieu, je veux t’honorer dans toutes mes pensées, mes idées, mes intentions et mes actions. Change-moi ! Transforme-moi ! Que toute ma vie t’honore et te rende gloire. Tu es Saint et digne de toute ma louange et de toute mon adoration. Ma vie t’appartient ! Au nom de Jésus ! Amen.

Youversion

Tout m’est permis, mais tout n’est pas utile, tout est permis, mais je ne me laisserai pas asservir par quoi que ce soit.

1 Corinthiens 6:12

Y a-t-il quelque chose qui t’empêche de te rapprocher de Dieu ?

Sois honnête avec lui à propos de ton état et exprime tes préoccupations.

Car l’Eternel, votre Dieu, est le Dieu des dieux, le Seigneur des seigneurs, le Dieu grand, fort et redoutable, qui ne fait pas de considération de personnes et qui ne reçoit pas de présent,

Deutéronome 10:17

Pense au fait que notre Dieu grand et puissant est avec toi.

Pendant que tu réfléchis à cela, demande à Dieu de te montrer comment le glorifier aujourd’hui.

A celui qui est capable de faire plus que ce que nous lui demandons, pensons ou imaginons, à lui soient la gloire, honneur et louange.

Ephésiens 3:20-21

Partage avec Dieu, écoute-le.

Sois bénis et encouragé.

Septième

Mourir pour vivre…

Mourir à nous-mêmes peut sembler une mauvaise chose. La plupart des gens veulent s’exalter, s’acclamer et se promouvoir eux-mêmes.

Mais dans le royaume de Dieu, mourir à nous-mêmes est essentiel.

“J’ai été crucifié avec Christ et ce n’est plus moi qui vis, mais Christ qui vit en moi. La vie que je vis maintenant dans le corps, je la vis par la foi dans le Fils de Dieu, qui m’a aimé et a donné sa vie pour moi.”

Galates 2:20

Un morceau d’argile ne peut pas devenir une œuvre d’art, à moins qu’il ne soit façonné en quelque chose d’autre. Un pot de peinture ne peut pas être utilisé pour devenir un chef-d’œuvre, à moins qu’il ne soit d’abord répandu. Un gisement de carbone doit subir une transformation pour devenir un diamant. Une chenille doit abandonner son ancien mode de vie, pour devenir un magnifique papillon.

L’invitation à mourir est en fait une invitation à vivre.

Lorsque nous donnons notre vie à Dieu, nous choisissons d’abandonner nos plans, nos désirs et nos dons. Et cela peut être difficile. Mais nous savons aussi qu’il y a quelque chose de mieux – et surtout quelqu’un de mieux – au bout du chemin.

Dieu peut réaligner nos plans, remodeler nos désirs et utiliser nos dons pour sa gloire. L’apôtre Paul, l’auteur de l’épitre aux Galates, connaissait mieux que quiconque la puissance transformatrice du Christ. La puissance du Christ l’a radicalement transformé, et Paul est ainsi passé de quelqu’un qui persécutait les croyants, à un disciple passionné de Jésus.

En raison de cette expérience, Paul savait que la seule façon de vivre était d’abandonner tous les domaines de sa vie à Christ. Et c’est pourquoi il nous invite à faire de même.

Jésus n’aurait pas pu ressusciter sans d’abord être crucifié, et il en va de même pour nous.

Alors, que dois-tu abandonner à Jésus aujourd’hui? Quels comportements, habitudes ou pensées as-tu besoin de “crucifier”? Viens tel que tu es à Jésus, et autorise-le à transformer et à renouveler ta vie.

Mon Dieu, ma vie est à toi. S’il te plaît, prends tout.
Chaque aspect de ma vie qui ne t’honore pas, prends-le. Chaque insécurité, chaque peur, chaque ambition égoïste et chaque douleur passée, je te remets tout.
Fais mourir toutes ces choses afin que je puisse expérimenter ta vie en abondance.
Au nom de Jésus ! Amen !

Youversion

Sixième

Quel honneur de pouvoir prier dieu, qui connait le nombre de grains de sable se trouvant sur toutes les plages, qui dit aux vagues où s’arrêter et au soleil quand se coucher. Tu es sa création précieuse ! Laisse-le te rencontrer en ce moment précis.

Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandant quelques choses selon sa volonté, il nous écoute.

1 Jean 5:14

Dieu est le créateur et celui qui soutient toutes choses. Il t’invite à t’approcher de lui dans la prière et souhaite guider ta vies selon sa volonté et t’aider à marcher en lui obéissant.

Il peut parfois être difficile de discerner la volonté de Dieu parce que les messages culturels peuvent être plus forts que la voix de Dieu. Comment peux-tu te déconnecter du monde et écouter Dieu aujourd’hui ?

et que l’Eternel, ton Dieu, nous montre le chemin que nous devons suivre, et ce que nous avons à faire !

Jérémie 42:3

Demande à Dieu de renouveler ton esprit au travers des Ecritures et de te révéler les prochaines étapes de tout ce à quoi tu es confronté. Sa volonté devient claire lorsque tes désirs s’alignent sur les siens.

Mon Père,
Merci d’avoir aligné mes désirs sur les tiens et de m’avoir aidé à prier selon ta volonté. Je sais que tu m’écoutes même lorsque tu restes silencieux. Aide-moi à marcher dans la foi, confient(e) que tu feras en sorte que toutes choses concourent à mon bien.
Au nom de Jésus ! Amen !

“Ignited : Un guide simple pour une prière audacieuse”
www.propelwomen.org

Cinquième

Une odeur semblable à celle du Christ

Des études ont démontré que des arômes spécifiques peuvent évoquer des souvenirs à forte teneur émotionnelle, et activer notre cerveau de manière remarquable. Le système olfactif, responsable de notre odorat, relie les zones du cerveau associées à la mémoire et aux émotions.

Dans Éphésiens 5:1-2, Paul décrit une sorte d’odeur particulière: non pas celle que l’on peut sentir avec le nez, mais celle qui est la preuve d’une vie vécue conformément à Christ :

Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés; et marchez dans la charité, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur.

Ephésiens 5.1-2

Tout comme l’odeur persistante des parfums laisse une empreinte, lorsque nous imitons le Christ en choisissant l’amour plutôt que l’indifférence, le pardon plutôt que le ressentiment et l’altruisme plutôt que l’intérêt personnel, notre vie devient un parfum de bonne odeur pour Dieu et pour ceux qui nous entourent.

Il n’est pas toujours facile de refléter l’amour de Jésus. Cependant, il s’agit toujours d’un sacrifice et d’une offrande de bonne odeur à Dieu qui imprègne nos relations, nos lieux de travail et nos communautés, même si nous ne le voyons pas ou ne le ressentons pas.

Par conséquent, pense à tes actions, paroles et attitudes aujourd’hui, et quel parfum elles pourraient émettre. Dans quelle mesure sont-elles alignées sur l’amour et la nature sacrificielle de Christ?

Imagine l’amour de Jésus comme un parfum transformateur; pas seulement un arôme persistant, mais profondément impactant. Médite sur une manière particulière d’imiter l’amour, et la nature sacrificielle du Christ dans tes interactions quotidiennes.

Quatrième

Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent.

Matthieu 5.43-44

Aimer les personnes difficiles

Les chapitres 5 à 7 de l’évangile de Matthieu sont souvent appelés le Sermon sur la montagne. Ils sont une série d’enseignements que Jésus donne vers le début de son ministère. La plupart des sujets abordés par Jésus ne sont pas nécessairement de nouveaux enseignements, mais plutôt une réorientation de la manière dont le peuple juif comprenait les lois de l’Ancien Testament.

Le commandement d’aimer son prochain était très répandu. Il est facile d’aimer les personnes qui nous sont proches. Il est également facile d’aimer ceux qui nous ressemblent et même ceux qui nous aiment en retour. Mais le commandement de Jésus ne se limite pas à aimer ceux qui sont simples à aimer. Jésus dit que nous devons aussi aimer nos ennemis. Nous devons aimer les personnes qui méritent le moins notre amour.

Il nous demande aussi de prier pour ceux qui nous persécutent. Il ne s’agit pas d’une prière pour qu’ils restent à distance, mais plutôt d’une prière pour leur bien. Nous devrions prier pour le salut de ceux qui nous veulent du mal, en leur demandant de reconnaître leurs actes et de se tourner vers Dieu.

Il y a deux raisons évidentes pour lesquelles nous devons montrer de l’amour à nos ennemis:

  • C’est ainsi que Dieu nous a traités. Lorsque nous étions ennemis de Dieu, il nous a témoigné de l’amour malgré tout. Il nous a donné le souffle et la vie, et a envoyé Jésus pour rétablir notre relation avec lui.
  • Montrer de l’amour envers nos ennemis est une action à contre-courant qui démontre l’amour de Dieu envers eux. Romains 12:20-21 nous dit que lorsque nous aimons nos ennemis, nous pouvons vaincre le mal par le bien. Aimer quelqu’un qui est méchant avec nous permet à l’amour de Dieu d’atteindre ceux qui se sont éloignés.

Prends un moment pour réfléchir à certaines personnes dans ta vie qu’il est difficile d’aimer. Commence par prier pour elles. Prie pour leur salut, si elles ne sont pas chrétiennes, et prie pour leur bien-être. Réfléchis à un ou deux moyens de montrer de l’amour à tes ennemis et de partager l’espérance de Jésus.

Mon Dieu, je pardonne : aux personnes qui m’ont fait souffrir… Aux personnes qui m’ont fait du tort et m’ont trahi. Je leur pardonne parce que tu m’as pardonné. S’il te plaît, bénis ces personnes, Seigneur. Transformes leur vie et bénis les comme tu m’as béni.
Au nom de Jésus. Amen

Youversion

Troisième

La paix partout où c’est possible

À quoi est semblable une vie sainte?

Selon les enseignements du Nouveau Testament, il s’agit de vivre en accord avec la Parole de Dieu. La sainteté consiste à dire “non” aux mauvaises actions et à rechercher le pardon lorsque nous commettons des erreurs. Cela consiste à mettre de côté tout intérêt égoïste afin d’être en accord avec les desseins que Dieu a pour le monde.

L’auteur de la lettre aux Hébreux a compris que ce n’était pas facile, et il a donc encouragé ses lecteurs à “courir avec persévérance” en se débarrassant de tout ce qui pourrait les ralentir ou les faire trébucher. (Hébreux 12:1-2).

L’auteur de l’épître aux Hébreux encourage ensuite ses lecteurs à être saints, à vivre selon les commandements et les voies de Dieu. La sainteté offre aux autres la possibilité de voir Dieu dans nos vies. Cela nous donne aussi l’occasion d’aimer les autres comme Jésus les aimerait. En cherchant à construire une relation avec Dieu, notre façon d’interagir avec les gens devrait changer.

L’auteur des Hébreux décrit Dieu comme le Dieu de la paix (Hébreux 13:20). Si notre désir est d’obéir à Dieu et de lui ressembler, alors nous devons faire tous les efforts possibles pour vivre en paix avec tout le monde.

Lorsque nous vivons dans la colère ou l’amertume à l’égard des autres, nous sommes incapables de leur montrer l’amour de Jésus. Un amour qui nous rend différents et qui met en valeur la gloire de Dieu.

Vivre en paix avec les gens, ne signifie pas que nous devons aimer tout le monde de la même manière, ou accepter aveuglément les mauvais comportements. Mais cela signifie que nous nous efforçons, dans la mesure du possible, de rechercher généreusement la plénitude, la réconciliation et le pardon, autant d’actions qui mènent à la paix.

Prends un moment aujourd’hui pour réfléchir à tes relations avec les autres. Tes relations sont-elles marquées par la colère ou l’amertume ou vis-tu en paix avec les autres? S’il y a quelqu’un dans ta vie à qui tu n’as pas pardonné, fais-tu un effort pour commencer à arranger les choses. Réfléchis à la manière dont tu peux vivre une vie qui s’aligne sur la Parole de Dieu, afin que les autres puissent voir Dieu travailler en toi.

Deuxième

Quel Dieu est semblable à toi, Qui pardonnes l’iniquité, qui oublies les péchés Du reste de ton héritage ? Il ne garde pas sa colère à toujours, Car il prend plaisir à la miséricorde.

Michée 7.18

Dieu de miséricorde… Le prophète Michée a posé une question rhétorique: “Quel Dieu est semblable à toi?”

La réponse est: personne.

Michée introduit ainsi un élément de distinction important par rapport aux nations de son époque. Les autres religions et peuples adoraient toutes sortes de dieux, mais aucun d’entre eux n’offrait le pardon des péchés… alors que le Dieu de Michée le faisait.

À maintes reprises, Dieu a pardonné au peuple israélite son idolâtrie et sa désobéissance. Il a toujours offert à son peuple la possibilité d’être à nouveau obéissant et de trouver le pardon lorsque son peuple péchait contre lui.

Aujourd’hui encore, c’est l’une des distinctions fondamentales entre le christianisme et les autres religions. Les paroles de Michée: “Il ne garde pas sa colère à toujours, car il prend plaisir à la miséricorde” (LSG), se sont matérialisées en Jésus.

Aucune autre religion de ce monde ne présente un dieu qui est venu mourir pour son peuple. Aucune autre religion ne nous offre une relation personnelle restaurée avec Dieu par le sacrifice de Dieu lui-même.

Paul a écrit dans l’épître aux Romains :

“Tous ont péché, en effet, et sont privés de la gloire de Dieu, et ils sont déclarés justes par sa grâce ; c’est un don que Dieu leur fait par le moyen de la délivrance apportée par Jésus-Christ. C’est lui que Dieu a offert comme une victime destinée à expier les péchés, pour ceux qui croient en son sacrifice.”

Romains 3:23-25

Selon la foi chrétienne, tous se sont détournés de Dieu, cependant tous ont la possibilité d’être ramenés à Dieu par l’intermédiaire de Jésus. Jésus est à la fois l’ultime sacrifice et l’ultime preuve de miséricorde pour un monde brisé. La Bible enseigne que quiconque invoque le nom de Jésus sera sauvé.

Alors, si tu n’as pas encore pris la décision de faire confiance à Jésus, envisage de te tourner vers celui qui se réjouit de faire preuve de miséricorde à ton égard.

Seigneur, merci de pardonner les fautes que j’ai commises. Il m’est parfois difficile d’accepter ton pardon et j’ai du mal à me pardonner à moi-même. Aide-moi à me voir comme tu me vois : pardonné(e), et complètement renouvelé(e). Montre-moi comment me pardonner les erreurs que j’ai commises afin d’aller de l’avant avec assurance. Au nom de Jésus ! Amen !

youversion

Première

Où que tu sois maintenant, Dieu est attentif à toi. Il n’est pas distrait.
Mets tes distractions de côté pour porter toute ton attention sur lui.

Mais toi, quand tu pries, entre dans la pièce la plus retirée, ferme la porte et prie ton Père qui est dans le secret ; et ton Père, qui te voit dans le secret, te le rendra. En priant, ne multipliez pas les paroles, comme les non-Juifs, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés.

Matthieu 6:6-7

Nos buts et notre programme quotidien sont moins importants que ceux de Dieu.
En pensant aux relations et aux situations que tu vis, demande à Dieu de révéler quelle est sa volonté et les objectifs de son royaume dans chacune d’entres elle.

Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers.

Matthieu 9:37

Chaque personne dans ce monde a besoin de Jésus et fait partie de la grande “moisson”.
Passe du temps à prier pour que Dieu envoie des gens vers les personnes qui ne l’ont pas entendu ou qui n’ont pas répondu. Demande à Dieu où et vers qui il t’envoie.

Quelles préoccupations te viennent à l’esprit lorsque tu penses au but de Dieu concernant la moisson ?
Pourquoi les gens pourraient-ils résister ?
Quelles résistances ressens-tu en toi ? Nommes-les devant Dieu.

Ainsi en est-il de ma parole qui sort de ma bouche : elle ne revient pas à moi sans effet, sans avoir fait ce que je désire, sans avoir réalisé ce pour quoi je l’ai envoyée.

Esaïe 55:11

Sur quelles priorités et quels besoins Dieu a-t-il attiré ton attention ?
Prends quelques minutes pour réfléchir à ton temps de prière avant de poursuivre ta journée.

La prière guidée d’aujourd’hui a été gracieusement fournie par Propel Women.
Pour plus d’onformations ou télécharger “Ignited : Un guide simple pour une prière audacieuse” rends-toi sur www.propelwomen.org